Élections 2015 – Jour 5 – Pour ou contre la chasse au trophée de l’ours polaire?

L’histoire du lion Cecil, tué par un braconnier américain, a fait le tour de la planète. Même la Maison Blanche à Washington a été forcé de réagir puisqu’ils ont une politique de répondre à toute pétition ayant accumulé plus de 100 000 signatures en 30 jours. Pourtant des millions d’animaux sont chassés à chaque année. Comment la mort d’un seul lion au Zimbabwe peut créer une telle explosion médiatique?

Cecil faisait partie d’un projet de recherche de l’Université Oxford au Royaume-Uni. Il avait le statut implicite non pas d’une espèce, mais d’un animal protégé. L’argent déboursé pour le chasser ainsi que la façon lente et pénible dont il a été tué ont sensationalisé son décès. Du coup, la mort de Cecil a réouvert le débat sur la chasse au trophée auprès des groupes d’intérêts, des politiciens et même des célébrités.

L’ours polaire est un icône canadien. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, il est considéré une espèce en péril à cause de la fonte des glaces en Arctique. Malgré cela, le Canada demeure le seul pays à autoriser, même aux touristes, la chasse sportive de l’ours polaire. En décembre 2013, la ministre de l’Environnement, Leona Aglukkaq, a joyeusement partagé dans les médias sociaux la photo d’un cadavre d’ours polaire avec le sous-titre “Enjoy!!”. Il y a eu quelques réactions, mais contrairement à Cecil, cet ours polaire n’avait pas de prénom ou d’université affiliée. La vague n’a pas trop levée.

leona-aglukkaq-posts-photo-of-dead-polar-bear                     « Enjoy!! » -Leona Aglukkaq, Ministre de l’environnement

Les amateurs de trophées de chasse utilisent la tradition et la culture pour défendre leurs pratiques. Mais la vraie tradition n’est pas la chasse au trophée, c’est plutôt la chasse de subsistance. Ces chasseurs ne tuent pas un lion ou un ours pour se défendre ou parce qu’ils n’ont plus rien à manger, ils le font pour assouvir leur égo. Ils affirment être des amoureux d’aventure et de la nature. Si on aime l’aventure, on prend des photos d’animaux vivants et non des photos d’animaux décapités.

Les libéraux et le NPD ont tenté d’introduire des lois afin de protéger les animaux. Par contre, dans leur proposition, il n’y a aucune mention de cesser la chasse au trophée. Seul le Parti Vert du Canada a une politique claire en concert avec les provinces contre toute forme de chasse au trophée en sol canadien.

Consultez la plateforme du PVC pour connaître la Vision Verte.

https://www.greenparty.ca/fr/politique/vision-verte/environnement/parcs-nationaux

https://www.greenparty.ca/fr/politique/vision-verte/environnement/especes-menacees

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s